Les Belges investissent dans l’immobilier en Espagne

Les premiers investisseurs dans l’immobilier en Espagne

Les investisseurs et particuliers Belges sont de plus en plus nombreux à investir dans l’immobilier en Espagne. Au deuxième trimestre 2013,   les Belges ont acquis prés de  1072 biens immobiliers dans ce pays,  dont 812 secondes résidences, rapporte le journal économiste Les Echos .   Proportionnellement à sa population,  la Belgique détient le palmarès des investissements  immobilier en Espagne.

La crise économique et immobilière en Espagne a engendrée un excédent  de biens immobiliers disponibles  entraînant  une chute des prix  de 30% à 40% en moyenne.  Une baisse qui se manifeste aussi dans le secteur des  résidences secondaires.

Depuis quelques mois, l’économie espagnole repart et les acheteurs sont de plus en plus nombreux.  Selon le journal Les Echos,  les acheteurs étrangers semblent de nouveau intéressés par l’immobilier espagnol. Au deuxième trimestre 2013, 14 500 habitations ont été vendues à des acquéreurs étrangers, ce qui représente une hausse de 22% par rapport au deuxième trimestre 2012. Avec 15% des transactions, les Britanniques sont les premiers acheteurs étrangers, devant les Français (10,7%), les Russes (8,7%), les Allemands (7,6%) et les Belges (7,5%). En 2007, les Belges représentaient seulement 2% des achats de biens immobiliers en Espagne par des étrangers.

La Belgique qui apparaît proportionnellement comme le premier investisseur immobilier en Espagne,  achète surtout des résidences secondaires dans le nord et le sud de la Costa Blanca (Alicante, Altea, Calpe) ainsi qu’à la Costa del Sol (Malaga, Marbella).

Cet attrait des Belges pour l’Espagne semble aller de pair avec une forte baisse des transactions immobilières en Belgique. Une baisse des transactions qui est expliqué entre autres  par la hausse de la fiscalité belge sur les résidences secondaires, et l’augmentation des taxes d’habitations et communales en Belgique.

Source : RTBF

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *