Changement de syndic de copropriété?

Le Ba.Ba à savoir pour bien effectuer son changement de syndic de copropriété

Votre syndic de copropriété n’est désormais plus à la hauteur de vos attentes et vous envisagez réellement de le remplacer. Sachez qu’il est tout à fait dans votre droit de procéder à ce changement dans la mesure où vous le faites dans les règles de l’art.

Syndic de copropriété, qu’est-ce que c’est ?

En terme de rappel, soulignons que tout bien immobilier régi par une copropriété est dirigé par un syndic professionnel. Ce sont les copropriétés qui choisissent le syndic. Il est l’ambassadeur des copropriétés et s’occupe de la gestion de l’immeuble, de le conserver et faire en sorte que les règlements de copropriété soient suivis comme il se doit.

Dans la plupart des cas, le plus gros défaut du syndic est son laxisme ou alors le prix syndic.

Dans le cas où vous avez le projet d’un changement de syndic, prenez bien le soin qu’une bonne partie des copropriétaires soit dans la même perspective que vous.

Une bonne préparation avant tout changement.

Afin d’avoir une idée de la position et de l’avis des copropriétaires, il est important que vous récoltiez les avis de tous les copropriétaires. S’ils sont favorables au changement de syndic, vous pouvez lancer la procédure. Vous pouvez dès l’or prendre contact avec quelques syndics et faire une comparaison sur les honoraires selon les prestations proposées. Pour ce faire, il faut faire très attention à trois points essentiels.

La première étape consiste à vérifier la crédibilité et l’efficacité du syndic. Pour cela, il est important de récolter toutes les informations concernant le syndic de copropriété, et ce, en vous renseignant sur les avis de tous les copropriétaires. C’est partir de ces informations que vous puissiez déterminer si le syndic est sérieux ou non. Si les copropriétaires affirment leur mécontentement envers le syndic, vous passez à l’étape deux, l’analyse des prestations effectuées par le syndic. En effet, il est primordial de bien examiner l’envergure des services fournis dans le contrat. Mais surtout de vérifier la plus value de ses agissements selon les obligations légales.

Le troisième point essentiel et non le moindre concerne les honoraires. Les honoraires du  syndic sont libres et négociable. C’est un point que les copropriétaires devraient discuter afin de trouver un accord sur le montant de ses honoraires. Ces honoraires devraient s’appliquer durant le mandat du syndic. Il faut aussi savoir que ce prix syndic est passible de négociation dans le cas où le mandat de votre syndics de copropriété est renouvelé.

Articles en relation :